CR de presque-AG

, by Cédric

Ce 29 mars c’est tenu une AG qui n’en était pas vraiment une, mais presque. La vraie de vraie aura lieu un peu plus tard pour valider tout ça dans les règles.

Étaient présents Cédric, Lucien et Michel.

Les rapports

Cédric a rédigé un rapport moral pour la période de mars 2019 à maintenant. Il a été pré-validé.

Guillaume étant absent, le rapport financier sera validé pour la vraie AG

Le pas-vote

Cédric se présente comme président, Michel et Lucien se proposent de rejoindre le conseil d’administration. On suppose que Guillaume voudra bien continuer avec le poste de trésorier, mais ça sera quand même mieux avec confirmation.

Il n’y a pas eu de vote, parce que de toute façon on ne sait pas qui peut voter. On va refaire ça proprement dans une vraie AG avec convocation par mail des adhérents conformément aux statuts quand on saura qui a adhéré.

L’ADN de l’asso

De nombreux échanges ont suivi à propos de la raison d’être de l’association, le financement de futures activités et sa gouvernance.

Le rappel de l’objet de l’association décrit dans les statuts : créer, développer et assurer la promotion de l’informatique libre pour les commerçants. Ceci concerne aussi bien les logiciels libres que l’open hardware, les données ouvertes, la neutralité d’Internet, le respect de la vie privée, de la confidentialité des données professionnelles etc.

D’après les personnes présentes, l’association est un lieu de centralisation des outils et d’échanges. C’est la structure qui fait vivre la communauté autour du logiciel, qui donne un espace pour faire avancer le projet collectivement et lui donner plus de poids.

Elle permet notamment de centraliser des outils en commun, regrouper les demandes et cofinancer des projets.

Se pose alors des questions de gouvernance. Avec une volonté de ne pas lier le pouvoir décisionnel au montant du financement tout en conservant un regard sur ce qui est fait de ses contributions financières. Se pose également la question de la place des utilisateurices, actuellement absentes mais représentés via leur prestataire, ainsi que les obligations pour les membres afin de ne pas dénaturer le projet en s’élargissant.

La question étant alors de retrouver la nature de l’association et sa portée. Pour avancer Michel et Lucien proposent que Cédric indique une base avec l’historique de l’association qui servira de point de départ pour tout ça.

Also in this section

La lettre d'information